Le genou

pathologies-genou-niceLes pathologies du genou sont nombreuses. Seul le diagnostic précis de votre chirurgien permettra de pratique le geste le plus adapté à votre pathologie. Retrouvez en détails les pathologies de l’épaule les plus communes en cliquant sur leurs noms. Le Service d’Orthopédie du CHU de Nice est un centre de référence dans le traitement de ces pathologies.


[su_accordion]
[su_spoiler title= »Traumatismes des ligaments »]

Définition

02_ortho_08
Le genou est constitué de l’extrémité inférieure du fémur, de l’extrémité supérieure du tibia et d’un petit os rond la rotule. Le tout est relié par des tendons et des ligaments qui assurent la bonne stabilité du genou.
Au cours d’un choc ou d’un accident, un des éléments s’est déchiré. Il s’agit d’une sorte de ruban élastique, le ligament croisé antérieur. C’est pourquoi vous avez tendance à chuter. Cette blessure entraîne aussi des douleurs, un gonflement du genou, un affaiblissement des muscles de la cuisse et à terme un mauvais vieillissement de l’articulation.

Examens demandés

  • Radiographies des deux genoux :
    • Face, en appui monopodal à 30° de flexion
    • Profil, en appui monopodal à 30°d e flexion
    • Schuss
    • Défilés fémoro-patellaires à 30° et 60° de flexion
    • Statigramme
  • IRM / Telos

Opération chirurgicale

Il faut reconstruire le ligament déchiré pour stabiliser le genou. Pour cela, on utilise un tendon situé à proximité de l’articulation. Le chirurgien en prélève une partie et s’en sert pour créer un nouveau ligament, qu’il fait passer dans un ou 2 tunnels creusés dans les os du genou avant de les fixer.
Le chirurgien choisira la technique la mieux adaptée pour vous :
  • l’intervention de Kenneth Jones : le tiers du tendon rotulien est prélevé avec une petite barrette osseuse à chaque extrémité.
  • Le DIDT, prélevant les tendons des muscles ischio-jambiers, le Droit Interne et le Demi Tendineux. Chaque tendon est suffisamment long pour être plié en deux, permettant d’obtenir un nouveau ligament croisé.
L’opération se pratique le plus souvent en vidéochirurgie, en introduisant dans le genou par des petites incisions les instruments chirurgicaux et une fibre optique (arthroscopie). L’anesthésie peut être locorégionale (seule la jambe est insensibilisée), ou générale (on vous endort complètement).

Après l’opération

La durée d’hospitalisation varie entre 1 à 2 jours. Cette intervention peut se faire dans certains cas en ambulatoire, en rentrant le soir même de votre intervention à domicile. Un appui total est autorisé rapidement. La marche se fait avec 2 béquilles et une attelle pendant 15 jours. Pour obtenir un bon résultat, il est essentiel de bien participer aux exercices de rééducation. Vous pouvez reprendre rapidement vos activités professionnelles. Le sport peut être repris au bout de 3 mois, en commençant par la course à pied et le vélo. Les changements d’appui et les pivots ne sont autorisés qu’après 6 mois. La compétition est autorisée entre 9 et 12 mois après l’opération.

Atelle de ZimmerAttelle de Zimmer

[/su_spoiler] [su_spoiler title= »Traumatismes des ménisques »]

Définition

02_ortho_10
 
Le genou est constitué de l’extrémité inférieure du fémur, de la partie supérieure du tibia et d’un petit os rond la rotule. Entre les extrémités du fémur et du tibia, se trouvent de petits amortisseurs en forme de croissant : les ménisques.
Au cours d’un choc ou d’un accident, un de vos ménisques peut se déchirer.
Les symptômes sont alors, gonflement, douleur, blocage, difficulté à l’accroupissement.
Une lésion méniscale isolée ne retentit cependant pas beaucoup sur la stabilité du genou tant que les ligaments sont intacts. Mais elle entraîne un risque d’arthrose ultérieure, surtout si le ménisque a dû être enlevé.
Examens demandés
  • Radiographies des deux genoux :
    • Face, en appui monopodal à 30° de flexion
    • Profil, en appui monopodal à 30°d e flexion
    • Schuss
    • Défilés fémoro-patellaires à 30° et 60° de flexion
    • Statigramme
  • IRM

Opération chirurgicale

Il faut savoir que toutes les lésions méniscales ne sont pas forcément à opérer. Le traitement des lésions méniscales peut être médical et/ou chirurgical.
On s’attachera à proposer un traitement médical initial dès que l’indication chirurgicale n’est pas formelle notamment dans les lésions méniscales peu douloureuses sur des ménisques dégénératifs et en absence de blocage du genou.
Le traitement chirurgical est proposé en cas de déchirure méniscale entraînant une douleur importante avec impotence fonctionnelle empêchant la reprise du sport et gênant la marche au quotidien et/ou blocage du genou. Si votre ménisque peut être réparé, ce qui est rare, le chirurgien fixe la partie déchirée dans sa position d’origine. Dans le cas contraire il la retire.
L’opération se fait sous vidéo chirurgie (fibre optique) avec 2 petites incisions et des instruments chirurgicaux fins (arthroscopie).
L’opération dure entre 15 et 20 minutes.
L’anesthésie peut être locorégionale (seule la jambe est insensibilisée), ou générale (on vous endort complètement).

Après l’opération

Cette intervention se pratique en secteur ambulatoire. Vous rentrez le matin à l’hôpital et ressortez le soir même de votre intervention à domicile.
L’appui total est autorisé. Par contre, il est très important de glacer votre genou après l’intervention.
Il n’y a pas besoin de béquilles et vous pouvez remarchez le soir même de votre intervention.
La rééducation est courte et peu spécifique. Elle a pour but la récupération des amplitudes articulaires et de la force musculaire.

[/su_spoiler] [su_spoiler title= »Arthrose du genou »]

Définition

02_ortho_11
 
Le genou est constitué de l’extrémité inférieure du fémur, de l’extrémité supérieure du tibia et de la rotule. Cette articulation doit être mobile (flexion, extension) tout en restant stable. De plus, elle supporte le poids du corps.
La cause la plus fréquente de détérioration de l’articulation du genou est l’arthrose. Cela se traduit par l’usure progressive du cartilage qui recouvre les extrémités osseuses du fémur et du tibia, pouvant aller jusqu’à la disparition complète avec atteinte de l’os. Lorsque le contact articulaire se fait os contre os, l’articulation devient de plus en plus douloureuse et l’impotence fonctionnelle importante.

Examens demandés

  • Radiographies des deux genoux :
    • Face, en appui monopodal à 30° de flexion
    • Profil, en appui monopodal à 30°d e flexion
    • Schuss
    • Défilés fémoro-patellaires à 30° et 60° de flexion
    • Statigramme

Opération chirurgicale

02_ortho_12

Selon l’atteinte de votre genou, le chirurgien remplace une partie (prothèse partielle de genou) ou la totalité (prothèse totale de genou) de l’articulation.
La prothèse totale de genou remplace la totalité du cartilage usé. Elle se compose d’une pièce tibiale et d’une pièce fémorale métallique qui s’articulent grâce à un insert en polyéthylène. Une prothèse rotulienne est aussi mise en place.
La prothèse uni-compartimentale est une prothèse partielle. Elle remplace le cartilage usé d’un seul côté du genou, entre le fémur et le tibia, sans toucher à l’autre compartiment fémoro-tibial ou à la rotule. Ceux-ci doivent être sains.
L’anesthésie peut être locorégionale (seule la jambe est insensibilisée), ou générale (on vous endort complètement). Un bloc périphérique est associé à ces deux anesthésies pour votre confort post opératoire en atténuant les douleurs au réveil.
L’opération dure entre 1 h et 1h30.
 
Le chirurgien peut vous proposer de vous opérer les 2 genoux durant la même opération, en cas d’atteinte bilatérale.
 

Après l’intervention

Vous resterez hospitalisé environ 5 jours. Vous pouvez ensuite, soit rentrer à votre domicile, soit aller en centre de rééducation. L’appui total est autorisé. La marche se fait avec 2 béquilles et une attelle pendant 30 jours. Il est très important de glacer votre genou après l’intervention. La prothèse fonctionne immédiatement. D’où l’importance de la rééducation qui commence dès le lendemain de l’opération et dure 3 à 6 mois.

Atelle de ZimmerAtelle de Zimmer

[/su_spoiler] [su_spoiler title= »Instabilité de la rotule »]

Définition

02_ortho_11

Le genou est constitué de l’extrémité inférieure du fémur, de l’extrémité supérieure du tibia et de la rotule. Cette articulation doit être mobile (flexion, extension) tout en restant stable.

La rotule présente normalement une crête et elle vient glisser sur le fémur au niveau de la trochlée qui est une sorte de gouttière. Dans certains cas, la rotule tend à se déplacer vers l’extérieur. Il se produit alors des douleurs notamment à la montée et surtout à la descente des escaliers, à la station assise prolongée. A un degré supplémentaire, la pratique des sports devient impossible.

Examens demandés

  • Radiographies des deux genoux :
    • Face, en appui monopodal à 30° de flexion
    • Profil, en appui monopodal à 30°d e flexion
    • Schuss
    • Défilés fémoro-patellaires à 30° et 60° de flexion
    • Statigramme

Opération chirurgicale

02_ortho_13

Selon l’importance des lésions et de votre handicap, le chirurgien peut vous proposer une intervention chirurgicale : la transposition de la tubérosité tibiale antérieure (TTA).
L’incision se fait sur la face antéro-externe du genou, le chirurgien prélève la tubérosité tibiale pour la transposer selon un calcul préopératoire bien précis et la fixe à sa nouvelle place à l’aide de vis.
Ce geste sera associé à une plastie de l’aileron rotulien interne et une section de l’aileron rotulien externe. L’anesthésie peut être locorégionale (seule la jambe est insensibilisée), ou générale (on vous endort complètement). Un bloc périphérique est associé à ces deux anesthésies pour votre confort post opératoire en atténuant les douleurs au réveil.
L’opération dure environ 30 à 45 minutes.

Après l’opération

Vous êtes hospitalisé 2 jours. Vous pouvez ensuite rentrer à votre domicile. Cette intervention peut se faire aussi en ambulatoire, vous rentrez le matin et sortez le soir à domicile.
Votre genou reste protégé dans une attelle de Zimmer pendant 6 semaines. Vous ne pouvez pas vous appuyer sur votre genou et vous marchez avec des béquilles pendant 6 semaines. La rééducation débute dès le lendemain de l’intervention. Vous reprenez une activité normale au bout de 2 à 3 mois.

Atelle de ZimmerAtelle de Zimmer

[/su_spoiler] [su_spoiler title= »Déformations articulaires et osseuses »]

Définition

02_ortho_11

 

Le genou est constitué de l’extrémité inférieure du fémur, de l’extrémité supérieure du tibia et de la rotule.

 

02_ortho_14

Un défaut de l’axe du membre inférieur (genou en varum ou en valgum) va entraîner une usure précoce d’un seul compartiment du genou. Votre cartilage s’use (arthrose) en particulier à certains endroits selon la forme de votre jambe. Petit à petit, l’os se retrouve découvert et se déforme. Cela entraîne des frottements lors des mouvements du genou, qui devient de plus en plus raide et douloureux.

La situation peut s’aggraver au point de vous empêcher de marcher, ou d’entraîner des problèmes au niveau d’autres articulations.

Examens demandés

  • Radiographies des deux genoux :
    • Face, en appui monopodal à 30° de flexion
    • Profil, en appui monopodal à 30°d e flexion
    • Schuss
    • Défilés fémoro-patellaires à 30° et 60° de flexion
    • Statigramme
    • EOS

Opération chirurgicale

Pour palier à cette usure précoce et redistribuer les contraintes dans l’articulation, il existe plusieurs techniques opératoires.
Ces interventions corrigent une déformation du membre inférieur en redressant le tibia. Elles sont effectuées par section de l’os, redressement puis maintien de cette correction. Il s’agit donc d’une fracture contrôlée qui nécessite d’attendre la consolidation osseuse obtenue par la survenue d’un cal osseux.
L’ostéotomie en corrigeant l’alignement du membre inférieur permet de rééquilibrer les pressions au niveau du genou en les diminuant au niveau de la zone arthrosique pour les reporter sur la zone saine.
Il existe 2 types d’interventions : l’ostéotomie tibiale de valgisation pour les genoux varum et ostéotomie de varisation pour les genoux valgum. Le chirurgien choisit en fonction de votre déformation.
 
L’anesthésie peut être locorégionale (seule la jambe est insensibilisée), ou générale (on vous endort complètement). Un bloc périphérique est associé à ces deux anesthésies pour votre confort post opératoire en atténuant les douleurs au réveil.
 
L’opération dure environ 45 minutes.

Après l’opération

Vous êtes hospitalisé 2 à 3 jours. Vous pouvez ensuite, soit rentrer à votre domicile, soit aller en centre de rééducation.
Votre genou reste protégé dans une attelle de Zimmer pendant 6 semaines. Vous ne pouvez pas vous appuyer sur votre genou et vous marchez avec des béquilles pendant 6 semaines. La rééducation débute dès le lendemain de l’intervention. Vous reprenez une activité normale au bout de 2 à 3 mois.

Atelle de Zimmer Atelle de Zimmer

[/su_spoiler]

[/su_accordion]